Des « porn clicker » : des troyens porno sur Google Play

Google Play logoDes chevaux de Troie (trojan en anglais) porno infestent Google Play ! 343 « porn clicker » ont été détectés sur Google Play durant les sept derniers mois, et ils sont en nette augmentation.

Les hackers y placent en permanence de nouvelles versions.

Selon Lukáš Štefanko, un expert spécialisé en logiciels malveillants sur Android, il y a déjà eu beaucoup de campagnes de malwares sur Android, mais aucune de l’ampleur et avec le succès de celle-ci.

En effet, ce sont en moyenne dix chevaux porn clicker troyens qui passent au travers des filets de sécurité de Google Play par semaine.

Ces applications malveillantes réussissent non seulement à entrer sur Google Play, elles font également une percée dans les appareils des utilisateurs.

Pour se rendre compte de l’ampleur du problème, il faut savoir que chaque porn clicker a été téléchargé plus de 3600 de fois !

Ni les filtres de Google Play ni le personnel qui vérifie les nouvelles applis disponibles ne permettent un contrôle efficace.

Ces applis ne cherchent pas à nuire directement à l’utilisateur, mais génèrent des clics publicitaires factices sur des sites porno (d’où le nom anglais porn clicker). Même si dans ce cas, les premières victimes sont les acteurs dans le monde de la pub, les utilisateurs se retrouvent également lésés : les clics sont facturés par l’opérateur de téléphonie mobile et entraînent une surfacturation.

Comment les éviter ?

Malheureusement les services de sécurité de Google, comme le filtre Google Bouncer ou le scanner Verify Apps, ne détectent en général les applications malveillantes une fois qu’elles ont déjà été retirées du système.

Ces applis ont en général des avis défavorables sur Google Play. Nous vous convions à donc les vérifier avant de télécharger une nouvelle application.

Une autre solution s’offre aux utilisateurs : la présence d’un anti-virus à jour comme BitdefenderNorton ou encore Kaspersky sur vos appareils.